Nos premiers kangourous et koalas en Australie.

Tour du monde : Jour 4

Comme je vous le disais dans l’article précédent, après avoir découvert la parade des pingouins, nous sommes restés sur Phillip Island pour faire une petite randonnée avec comme objectif d’apercevoir nos premiers kangourous. Nous avons donc garé notre van en bord de route pour commencer à suivre le sentier menant à la réserve des koalas. Nous avons pris parti d’essayer de voir les animaux dans leur habitat naturel donc nous n’irons pas au refuge qui se trouve au bout de notre randonnée du jour. Après 20 minutes de marche, j’ai entendu Chloé crier « kangourou là » et effectivement à notre plus grande joie un kangourou détala dans les hautes fougères. Pari réussi ! Et quelques kilomètres plus tard, un second marsupial se donna en spectacle devant nous. Debout sur ses deux pattes à 20 mètres de nous, il resta tranquillement où il était pour finir son repas pendant que nous l’observions. Une balade qui a tenu toutes ses promesses.

Ensuite nous avons pris la route pour le Wilson Promontory Park, où initialement nous devions y passer la nuit… Mais une erreur de GPS nous enmena à 100 kilomètres de notre destination. Après une hésitation, nous avons décidé de continuer notre route pour éviter de retourner sur nos pas. Après quelques recherches sur Google, notre choix s’est porté sur Seaspray, et son magnifique camping en bord de mer. Nous retiendrons le cadre du camping et la gentillesse de notre hôte. Il faut dire qu’elle adore les français donc nous avons été tout de suite adoptés.

Tour du monde : Jour 5

Le lendemain matin, mercredi 4 décembre, nous avons pris la route pour Raymond Island. Cette petite île très peu peuplée, est un habitat protégé pour faciliter la reproduction et la sauvegarde des koalas. Ils ne sont ni soignés, ni nourris mais uniquement leur habitat est protégé par une fondation. Après une petite traversée en ferry, nous voilà arrivés sur l’île pour commencer une promenade au milieu des eucalyptus. On peut vous dire qu’il n’a fallu que quelques minutes pour apercevoir ces magnifiques boules de poils en train de dormir paisiblement dans leurs arbres. On peut vous le dire, si vous espérer les voir bouger, il va falloir être très patient car ceux sont de véritables feniants.

Le soir nous avons testé notre premier freecamp. Dans un endroit un peu reculé au bord d’un lac nous avons posé notre van pour la nuit. Au début nous étions seul avec une caravane comme voisin, mais avant la tombée de la nuit nous avons été rejoint par 6 autres véhicules. Bilan de ce freecamp, un moment d’échange très sympa et une nuit totalement gratuite. Que du bonus !

By Aurélien.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s